mardi 22 avril 2014

Les amants de Samaroux

Couverture Les amants de Samaroux

Résumé

France, 1944 . Arianne et Luc, deux jeunes habitants du petit village de Samaroux tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Mais comment s’aimer quand la guerre fait rage alentour ? Est-ce que ces amants purs, au seuil de leur vie d’adulte, peuvent résister à l’Histoire et aux troupes allemandes aux portes de leur village ? Luc désire redorer l’image de sa famille entachée par la collaboration de son grand-père avec la Gestapo ; il décide de s’engager dans la Résistance. Arianne, elle, va tout faire pour protéger celui qu’elle aime, sans un regard pour cet autre qui est secrètement amoureux d’elle. Quelqu’un est prêt à tout pour séparer les amants de Samaroux à jamais…


Présentation du livre

Titre du livre : Les amants de Samaroux
Auteur : Natasha Farrant
Editions : Le livre de poche / Hachette
Format : Poche
Nombre de pages : 250

Mon avis

Avant toute chose, un grand merci aux éditions Hachette pour ce bel envoi !

Quand j'ai vu Les amants de Samaroux dans le catalogue Hachette, je ne pensais sincèrement pas le demander. J'avais peur que cela se tranforme en version très réduite et imagée de la guerre, tout d'abord à cause de sa classification ("planètes filles", ça a de quoi rebuter pour un roman parlant de la seconde guerre mondiale), et aussi à cause de sa couverture (des petites fleurs, des couleurs douces, un couples d'amoureux...). Mais, au final, la curiosité l'a emporté sur la peur d'être déçue, et j'ai ainsi pu lire ce roman émouvant, parlant de la guerre avec délicatesse et sensibilité, qui m'a beaucoup plu !

Dans les premières dizaines de pages, j'avoue avoir été un peu perdue. L'auteur nous immerge directement dans son univers sans prendre le temps d'en parler un peu avant, et c'est à l'aveugle que nous entrons dans Les amants de Samaroux. Je ne savais pas trop à quelle sauce j'allais être mangée, à vrai dire, et cela ne me plaisait pas tellement... De plus, les personnages étant très nombreux, sans explications explicites sur leurs liens et leurs caractères, j'étais incapable de discerner Solange de Luc et Paul de Romy ! J'ai donc commencé par regretter d'avoir demandé ce livre aux éditions Hachette, quand, au bout d'une cinquantaine de pages, l'action a commencé à pointer le bout de son nez, l'histoire d'amour à se concrétiser un peu, et les rapports entre les protagonistes à s'éclaircir... A partir de ce moment là, j'ai dévoré ma lecture ; en une après-midi, je suis passée d'un rythme trainant à un rythme éfrenné, je suis passée de la page 50 à la page 250, où s'incrit la dernière ligne du roman...

Vous l'aurez donc compris, malgré un début un peu difficile, ma lecture est allée crescendo, du moins bon au meilleur ! Malgré tout, j'ai regretté le manque de profondeur de ce roman. En effet, même si l'histoire d'amour entre Luc et Arianna est présente, je ne l'ai pas trouvée crédible. Il manquait des détails sur leur attachement, leur relation, leur première rencontre et leur "re"découverte, quelques années après leur enfance, pour pouvoir vraiment être totalement immergé dans leur aventure. De même que pour les sentiments des protagonistes : même à la fin, qui est plutôt brutale, je n'ai pas eu vraiment de mal pour les personnages. Je ne me sentais pas tellement proche d'eux, car l'auteur n'a pas pris le parti d'exprimer leurs émotions et sentiments au cours du roman. Cela m'a un peu déçue, et m'a conforté dans l'idée que ce livre, malgré le fait qu'il soit tout de même un violent témoignage de la guerre, est un peu gentillet. Il convient certes bien à un public plutôt jeune, mais j'ai trouvé la limite assez rapidement franchie entre pré-ados et ados. Ce roman est clairement destiné à des filles et des garçons (malgré sa classification "planète filles et sa couverture fleurie) de douze ou treize ans, mais pas après.

Pour ce qui est des protagonistes, l'attachement est présent pour certains, mais plutôt difficile à cause du fait que l'auteur n'exprime pas leurs sentiments dans Les amants de Samaroux. Ce que ressentent les personnages reste très vague pour nous lecteurs, et même si on sait l'idée "en gros" (Luc et Arianne sont amoureux l'un de l'autre, Arianne et Solange sont comme des soeurs, Romy aime Arianne...), on aimerait tout de même qu'elle soit explicitée et confirmée par Natasha Farrant. Comme je l'ai dit précédemment, le fait d'avoir à "deviner" les sentiments des protagonistes convient parfaitement à un public de pré-ados, mais après cela devient un peu léger.
La fin est certainement le moment le plus réussi de tout ce roman. Elle est bouleversante, et témoigne le mieux de la brutalité de la guerre dans Les amants de Samaroux. Malgré son côté un peu brouillon et confus, les émotions sont présentes, et on ne peut s'empêcher d'avoir beaucoup de peine et d'être même révolté par ce qui arrive. Une lueur d'espoir jaillit tout de même dans les dernières pages, comme pour montrer que la vie continue, ce qui permet de ne pas rester sur les sentiments de violence et de souffrance, mais sur un souffle d'optimisme et d'avenir.

Bref, un beau roman, peut-être un peu trop simple à certains moments, mais qui se dévore. Je le conseille tout particulièrement aux pré-ados, car il s'agit vraiment d'un beau témoignage de guerre, qui ne tombe pas dans la description de toutes les atrocités commises en 39-45, mais qui ouvre les yeux sur cette période avec à la fin un beau souffle d'espoir.
Livre en ma possession.
16/20

10 commentaires:

  1. C'est vrai que ça manque un peu de profondeur... Mais ça reste un beau témoignage =)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord : la fin est la meilleure partie et pour moi, ça a considérablement remonté le niveau que je trouvais moyen-bien. Finalement, je suis contente de l'avoir lu parce que cette fin...cette fin nom d'une sucette à roulette (comme dirait notre Geek Girl préférée !) est absolument magnifique ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement d'accord !! :) Ahah toi aussi t'as retenu cette expression ?! :p Oui elle est sublime :) ♥

      Supprimer
    2. ^^ Oui, des choses qui restent, comme ça ! ^^

      Supprimer
  3. Je ne connaissais vraiment pas mais j'ai vraiment envie d'aller le lire ! Merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  4. Tu en fais un bel avis qui donne envie de le lire :) Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer