lundi 10 mars 2014

Apocalypse - Tome 1

Couverture Apocalypse / Tomorrow, quand la guerre a commencé, tome 1

Résumé

Ce jour-là, ils sont partis à sept. Sept copains, garçons et filles, amateurs de randonnée. But de la balade : Hell, l'enfer, un lieu sauvage et inexploré sur lequel court une étrange légende.
A leur retour, ils découvrent un monde de désolation, comme si le temps s'était arrêté. L'enfer est devenu réalité. Désormais, ils vont devoir trouver en eux la force d'affronter le chaos absolu.
Rien ne les y avait préparés...

Présentation du livre

Titre du livre : Apocalypse
Tome : 1
Auteur : John Marsden
Editions : Le livre de poche/Hachette
Format : Poche
Nombre de pages : 367

Mon avis

En premier lieu, un grand merci aux éditions Hachette pour ce magnifique envoi ♥

J'avais demandé aux éditions Hachette ce roman car je trouvais la couverture sublime. Le résumé m'intriguait réellement, et j'étais avide de savoir si son contenu était aussi prenant que son enveloppe. Au final, j'ai été plus que conquise par cet ouvrage, qui s'est révélé être un magnifique coup de cœur ♥

Je ne le savais pas en le commençant, mais il s'agit du livre qui a donné naissance au film Demain quand la guerre a commencé. Je ne l'ai jamais vu mais j'en ai énormément entendu parler, rien que de nom c'est un film assez connu. Je peux dire que j'ai été chanceuse de ne jamais avoir vu l'adaptation avant, car je déteste regarder les films avant de lire les livres !

Dès les premières pages du roman, nous sommes immergés dans l'univers d'Ellie et de ses amis, partis randonner dans l'étrange site de Hell, avec ses impressionnantes marches du Diable qui a donné naissance à une vieille légende : un assassin y aurait vécu caché en ermite il y a bien, bien longtemps. L’atmosphère est très particulière, on sent pendant les premières dizaines de pages que quelque chose ne va pas, mais on n'arrive pas à mettre la main sur quoi. Dans le cadre idyllique de ce voyage, on ressent au plus profond de nous qu'il y a un élément malsain qui rode autour des randonneurs... Le problème est que l'on baigne dans l'ignorance, et c'est véritablement dérangeant (dans le bon sens bien entendu). Les sept amis partis randonner ont en fait vécu un rêve durant une semaine, mais quand ils reviennent, ils découvrent l'enfer, le vrai cet fois ("Hell" signifiant "Enfer" en anglais).

Quand Ellie et ses amis rentrent chez eux, ils trouvent des maisons vides, dévastées, sans vie. Où sont passés leurs parents ? Qu'est-il arrivé au monde, qui semble bien s'être arrêté de tourner ? Plus on avance, plus l'espoir que tout redevienne comme avant faibli, jusqu'à devenir totalement inexistant. Ce qui est horrible pour nous, les lecteurs, c'est d'espérer que rien ne se soit passé, tout en sachant pertinemment que le groupe d'amis, auquel on s'est déjà attaché, va vivre dans l'enfer et le danger. Mais bien sur, s'il ne s'était agit que d'un malentendu, si la guerre n'était pas arrivée, ce livre n'aurait jamais existé... Alors on se force à parcourir les pages, on est avides d'éléments qui pourraient combler notre non-connaissance des faits, on ne peut pas lâcher le roman jusqu'à Savoir. L'auteur joue à un jeu bien sournois avec nous, il nous oblige à aller jusqu'au bout, jusqu'à la fin de son ouvrage, il nous ensorcelle avec sa plume à la fois poétique, dérangeante, et pesante, il ne donne que des pistes de réponses quand on attend des éléments clairs et limpides. Il s'agit d'une torture pour nous, mais d'une torture dont on se délecte jusqu'au déchirement de la fin.

Le pire dans ce roman, le pire, mais le mieux réussi aussi, c'est que dès les premières lignes, dès les premiers mots, on s'attache directement aux personnages. Cela ajoute de la pression à notre lecture, on veut à la fois savoir ce qui va leur arriver tout en ayant peur car on sait que rien de ce qui est présagé ne va être très joyeux. On veut protéger les personnages, mais le livre est déjà écrit, on sait qu'on ne peut changer le cours de l'histoire tout en espérant vainement que l'auteur sera indulgent avec eux. J'ai adoré Ellie, forte, battante courageuse, mais aussi perdue et sensible. Elle a plusieurs facettes différentes qui font d'elle une héroïne complexe, mais c'est grâce à cette complexité qu'on peut s'identifier à elle. Tout le monde a une part de ce personnage en soi, et c'est ce qui fait qu'il est très difficile de quitter le roman. Quant aux autres de la bande, j'ai beaucoup apprécié leurs évolutions ; car dans ce roman les protagonistes sont confrontés à des choix difficiles et des dilemmes impossible, ainsi ils changent au fil des pages.

La fin est terrible, une bombe, un déchirement total. Je n'ai pas pleuré, je n'y arrivais pas. Quand j'ai tourné la dernière page de ce roman, j'ai juste ressenti un vide total, profond, terrifiant. Et c'était moche, très moche, car je savais que je n'avais pas la suite sous la main, qu'il fallait que j'attende, mais je ne voulais pas, je ne pouvais pas. C'est un de ces livres d'où vous ne sortez pas indemnes, et qui vous fait déprimer jusqu'à ce que vous vous rendiez compte qu'il s'agit d'une fiction. L'attachement aux protagonistes est tellement fort, tellement intense, que les quitter est réellement déprimant.
Les seuls livres qu'on n'arrive pas à quitter sont ceux qui nous ont fait vibrer. Et Apocalypse fait réellement partie de ceux-là.

Bref...
Je pense que je pourrais parler des heures de ce roman, de ce que j'ai ressenti en le lisant. Cette chronique ne fait que survoler mes émotions, ce n'est que la partie visible de l'iceberg.
Mais si vous saviez ce qu'il y avait en-dessous...
J'ai déjà trop écrit. Alors je vais vous laisser sur ces mots : lisez ce roman. Tout de suite. Maintenant. Demain. Dans deux semaines. Ou même dans dix ans. Mais lisez-le, bordel, parce que, vraiment, il le mérite  ♥

19/20

Livre en ma possession.

13 commentaires:

  1. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre (ni du film)
    Ton avis donne envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça pourrait être une bonne découverte :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas mais je note bien volontiers :)

    RépondreSupprimer
  3. Woua ce livre a l'air super !

    RépondreSupprimer
  4. JJJJJEEEE LLLLEEEE VVVEEEUUUUXXXXX!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Juste pour toi, je le lirai :) (et aussi parce que tu m'as convaincue :P)
    XX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, alors j'en suis ravie :p Franchement il vaut vraiment le coup :)

      Supprimer
  6. Purée Marie tu me donnes trop envie de l'acheter et ce serait vraiment pas raisonnable de ma part :( (mais je le ferai quand même à l'occasion :p) La couverture me fait un peu penser à celle de Saba.

    RépondreSupprimer
  7. Je n'en avis jamais entendu mais vu ton enthousiasme on a soudain envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je suis un peu en retard sur la lecture de cette chronique, haha :p, mais bon, maintenant, j'ai trop envie de le lire !!! Et avec une couverture aussi belle...

    RépondreSupprimer