mercredi 6 novembre 2013

Film - Le Colonel Chabert

J'inaugure une nouvelle rubrique, la rubrique Cinéma/Film, avec un film vu en cours : Le Colonel Chabert. Je ne suis pas très bonne en matière de cinéma et je préfère lire des romans, mais ces chroniques de films, qui seront assez exceptionnelles je pense, vont être assez courtes.
Alors c'est parti, et j'espère que cela vous plaira !
 
 
Résumé (du livre)

Chabert ! Un nom dur à porter pour cet homme foudroyé. Célèbre, certes, mais qui passe désormais pour un imposteur. Car Chabert, colonel, comte d'Empire, est mort à Eylau, et son décès, historique, est consigné dans les actes militaires. Enseveli vivant ! Tel fut le sort de Chabert. Jeté dans une fosse au milieu des cadavres, sortant de ce charnier par miracle pour rester pendant six mois entre la vie et la mort. Un espoir ultime reste à ce malheureux : retrouver son identité. Hélas ! Enterré sous des morts, le voilà maintenant enterré sous des actes. On le croit fou. Il gêne. Même sa veuve, remariée et héritière de ses biens, souhaite le voir rentrer sous terre...

Présentation du film
 
Réalisateur : Yves Angelo
Acteurs : Gérard Depardieu, Fanny Ardant, Fabrice Luchini, André Dussolier, Claude Rich
Scénario : Jean Cosmos et Yves Angelo
Durée : 110 minutes
Année de sortie : 1994
D'après le roman de Balzac
 
Mon avis
 
 
J'ai lu et plutôt apprécié Le Colonel Chabert de Balzac pour le lycée, dont ce film est l'adaptation. En cours de français, nous avons donc regardé cette adaptation, afin de travailler sur les différences et ressemblances livre/film.
Au final, j'ai préféré le roman au film. J'ai trouvé cette adaptation certes très fidèle, mais manquant un peu de piment, et rendant pâle le roman de Balzac.
 
Le scénario, forcément pas grand chose à dire, étant donné qu'il est à quelques points près le même que celui de Balzac. J'ai trouvé les images très belles et les costumes magnifiques, cela donnait du plaisir à l'oeil. En revanche je n'ai pas aimé l'interprétation des acteurs ou plutôt la tranformation des rôles, si je puis dire, dans l'adaptation. Aussi, quelques longueurs m'ont empêché d'aimer le film, car si dans un livre on peut échapper aux longues descriptions en les lisant en diagonale, dans un film on ne peut pas les manquer.

J'avais beaucoup apprécié l'ancienne épouse de Chabert, la comtesse. Femme forte, déterminée, et manipulatrice, son caractère était très intéressant à découvrir. Dommage pour le film, mais je n'ai pas retrouvé cette fugue en elle ; j'ai plutôt vu une femme triste, malheureuse, pâle, et susceptible. Pour moi, la comtesse rayonnait dans le livre, mais malheureusement elle ne m'a pas fait le même effet dans le livre.
 
Le colonel Chabert est resté fidèle à lui-même, et m'a inspiré la même exaspération que dans le livre. L'interprétation qu'en faisait Depardieu était juste, j'ai peut-être tout de même un point à déplorer... L'acteur n'a pas été forcément bien choisi pour ce rôle, même s'il se fond bien dedans il paraissait un peu invraisemblable dans la peau d'un vieillard diminué par la faim et la souffrance...
J'ai en revanche adoré Derville, l'avoué, joué par Luchini il me semble. Belle prestation d'acteur, j'ai totalement retrouvé l'avoué de Balzac dans le film.
 
Bref, un film qui n'a malheureusement pas tellement su me convaincre. De belles images, de somptueux costumes, de magnifiques décors, mais malheureusement des personnages peu fidèles à l'image que je m'étais fait des protagonistes du roman et des longueurs, beaucoup plus que dans le livre.
 

2 commentaires:

  1. Je n'ai ni lu le livre ni vu le film!
    Peut-être un jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, oui ^^ Mais ce n'est vraiment pas le roman de Balzac le plus connu ^^

      Supprimer