dimanche 13 octobre 2013

La petite Roque

Présentation du recueil

Titre du recueil : La petite Roque
Auteur : Maupassant
Éditions : Albin Michel / Le livre de Poche
Format : Poche
Nombre de pages : 190
 
Résumé

La Petite Roque : une fillette violée et étranglée dont le facteur d'un village comme les autres découvre le cadavre lors de sa promenade matinale. "Quel gredin a bien pu faire un pareil coup dans ce pays-ci ?" Qui sait ? Tout le monde est capable de ça. Tout le monde en particulier et personne en général. La folie chez Maupassant frappe où elle veut, quand elle veut. Et ce, pour notre plus grand bonheur de lecteurs.
Mon avis
 
Je lis en ce moment, vous le savez, plusieurs classiques pour le fameux défi que je me lance : lire trois classiques par mois. J'en suis à deux pour le mois d'octobre avec Le message d'Andrée Chedid et celui-ci, La petite Roque, recueil de nouvelles que j'ai pris du plaisir à lire, mais qui ne m'a pas non plus totalement convaincue.
 
La petite roque :
 
Nous nous retrouvons en plein coeur d'une intrigue policière alléchante, avec des personnages tous plus suspects les uns que les autres. La victime ? La petite Roque, jeune fille à l'aube de devenir femme, violée et étranglée dans une forêt. Nous assistons ici à la folie, aux remords d'un homme, qui vont le pousser à bien terribles actes à la fin de la nouvelle. Ce fut une excellente découverte, j'ai véritablement frissonné durant ma lecture ! Maupassant écrit magnifiquement bien et jongle avec les mots comme personne ; de plus il nous sert une intrigue captivante avec des personnages mystérieux et un meurtrier à trouver. Un sans faute !
 
L'épave :
 
Ce roman nous transporte, comme son nom l'indique, sur l'épave d'un bâteau, où vont se retrouver coincé, une nuit de nouvel an, une famille d'anglais et un inspecteur de la marine il me semble. Un amour va naître de ces quelques heures passées dans la panique et la souffrance, malheureusement non réciproque. J'avoue ne pas tellement avoir trouvé le sens de cette nouvelle ; pour du Maupassant j'ai été déçue, elle était trop simpliste et courte. De plus, le drame dépeint ici n'en était pas vraiment un... Une déception !
 
L'ermite :
 
J'ai tout bonnement adoré cette nouvelle, mélange d'inceste dissimulé et de galipettes qui ont mal tourné. Elle dépeint très bien la folie et la frivolité humaine, qui peuvent parfois se retourner contre l'inconscient personnage, comme c'est le cas ici. Ne pas jouer avec le feu, telle est la morale de L'ermite !
 
Mademoiselle Perle :
 
Là, petite déception pour cette nouvelle. Maupassant installe un cadre angoissant ; en pleine réunion de famille, un chien qui hurle à la mort et des coups frappés par on ne sait qui à la porte. Pourtant, il ne l'utilise qu'à peine pour la suite de son histoire, ce qui me parait totalemen absurde car il brise l'ambiance qu'il avait pris soin d'installer. Au final, on se retrouve avec une nouvelle presque baclée, qui avait pourtant bien commencé, mais dont l'évolution ne m'a pas convaincue du tout. Aussi, le mélange de différents éléments (amour, fantastique, réunion de famille...) ne m'a pas emballé du tout.
 
Rosalie Prudent :
 
Wha, wha wha. Rosalie Prudent est une nouvelle absolument incroyable. Parler d'infanticide au XIXème siècle, mission quasi-impossible, mais pourtant Maupassant relève le défi avec génie, et nous transporte au coeur d'une histoire remplie d'enchainements malheureux, qui aboutissent à un final spectaculaire. Elle m'a aussi un peu fait penser au Parricide du même auteur, lu en cours de français. Vraiment, j'ai beaucoup aimé cette nouvelle, et je pense que c'est une des plus abouties du recueil, avec L'ermite et La petite Roque.
 
Sur les chats :
 
J'aimerais seulement pouvoir dire ces mots.
Sans intérêt.
Mais, dans votre intérêt, si je puis dire, chers lecteurs, cela ne nous avance pas à grand chose de le savoir.
Sur les chats est une nouvelle censée être angoissante, avec une fin pourtant heureuse. Personnellement, je n'ai pas trouvé l'alliage de fantastique, de perversité, et de voyage très concluante, en effet j'en suis presque venue à arrêter ma lecture à quelques lignes de la fin, tellement j'ai trouvé ce récit non-abouti.
Du Maupassant décevant, ça existe aussi, et cette nouvelle en est la malheureuse preuve...
 
Madame Parisse :
 
Quelle idée folle de Maupassant ! Pour les retrouvailles de deux amants, l'un fait fermer totalement la ville, afin d'éviter que le mari de l'autre rentre et découvre la surpercherie. C'est une histoire d'amour fabuleuse, doublée en plus d'une morale et d'un questionnement à coupr le souffle : jusqu'ou peut-on aller en amour ? Vraiment, j'ai été conquise par ce court récit, je ne m'attendais pas à trouver nouvelle d'une telle modernité dans ce recueil.
 
Julie Romain :
 
Sympathique nouvelle, mais pas tellement de recherche, que ce soit au niveau du style, ou au niveau de l'intrigue (d'ailleurs, il n'y en a quasiment pas). Moderne, c'est évident, car je pense que le questionnement est bien toujours d'actualité, mais assez ennuyeux et inintéressant.
 
Le père Amable :
 
Il s'agit d'un mariage opposant le père et le fils. Le père refuse de marier le fils, le fils fait pression pour obtenir l'approbation du père. Une belle problématique, qui aurait pu être totalement addictive si Maupassant n'avait pas eu l'idée de faire mourir un de ses personnages en cours de route. De plus, on n'a pas tellement d'indication sur les personnages, ils restent tous assez mystérieux et flous. L'attachement est de ce fait difficile, et je n'ai pas tellement accroché. Aussi, cette nouvelle est très longue pour ce qu'elle contient, et je pense que trois pages auraient amplement suffit pour conter le récit du Père Amable. En revanche, j'ai bien aimé la fin, assez séche et brêve.
 
Bref, un recueil de Maupassant que j'ai bien apprécié, mais j'ai tout de même trouvé certaines nouvelles non abouties, voir bâclées, un problème, surtout pour un auteur de cette renommée. Mais n'oublions pas non plus que Maupassant a quand même, en seulement dix années de sa vie, laissé un patrimoine immense : trois cent nouvelles et trois romans, qui font sa notoriété aujourd'hui.
 
Livre en ma possession.
 
 

3 commentaires:

  1. Coucou,
    J'aime beaucoup cet auteur, après c'est sûr que tout ses textes ne me plaisent pas forcément mais tu as très bien expliqué pourquoi à la fin de ton article.
    Bises :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Maupassant aussi, c'est un auteur très moderne, et lire de ses écrits est toujours un plaisir ! :)
      C'est vrai qu'en trois cent nouvelles et trois romans, tout ne peut pas nous plaire ;) Mais c'est vrai que j'ai essayé de dire pourquoi, même si c'est un peu difficile ca il y a toujours le "Mais quand même, quel génie..." qui s'y oppose :)
      Bisous ♥

      Supprimer
  2. J'aime les nouvelles de Maupassant, je me laisserai bien tenter!
    Bisouuuus

    RépondreSupprimer