jeudi 5 septembre 2013

Nos étoiles contraires

Couverture Nos étoiles contrairesPrésentation du livre

Titre du livre : Nos étoiles contraires
Auteur : John Green
Éditions : Nathan
Format : Grand format
Nombre de pages : 327
 
Résumé

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.
 
Mon avis
 
J'ai lu ce roman dans le cadre d'une LC avec Adolisant, que je remercie d'ailleurs beaucoup pour ce partenariat et ce livre lu en commun !!
Sa chronique : - a venir -
 
Nos étoiles contraires a été un des livres les plus chroniqués de la blogosphère, et l'est encore, c'est pourquoi je voulais moi aussi lire ce roman, pour voir ce qu'il valait véritablement. Au final, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, mais je n'en ressors pas avec des paillettes dans les yeux, et encore moins avec un coup de cœur. Les défauts étaient présents même si peu nombreux, et l'originalité absente. Même, je ne comprends pas l'engouement que ce livre a pu avoir, bien que ce soit une question de goût personnel.
 
L'histoire était belle, bien ficelée et attachante, mais manquait un peu d'originalité, un brin de folie qui aurait abouti au coup de cœur. J'ai trouvé quelques passages déjà vus, des citations si reprises qu'à la fin elles en devenaient fausses, et des passages un peu copiés sur Je veux vivre, dans la même trame, mais que j'ai préféré. J'ai tout de même trouvé cette histoire d'amour entre deux malades pétillante, attachante et pleine de vie ; la preuve, je n'ai fait qu'une bouchée de ce livre. Ma lecture a aussi été ponctuée par les nombreuses pointes d'humour des deux protagonistes principaux, certes qui faisaient un peu irréelles, mais qui rendaient aux adolescents leur dignité, qui montraient que derrière un malade se cache un humain bien vivant, et non pas un objet de compassion à plaindre continuellement.
 
Les personnages ont franchement été une réussite, j'ai été très contente de trouver de si belles personnalités dans Nos étoiles contraires. Hazel est une jeune malade qui a perdu espoir en la vie, et qui enchaine désormais les jours sans états d'âme ou presque, un coup mélancolique, un coup tragique, et ainsi de suite. Quand Augustus, ancien cancéreux plein de vie, fait irruption dans sa vie, elle a de nouveau goût et foi en elle. Bientôt, Hazel et Gus tombent amoureux, contre leurs maladies qui s'y opposent totalement. Une belle histoire qui ne peut être qu'être éphémère, mais qui nous fait au fur et à mesure croire qu'elle peut durer. Ces deux protagonistes m'ont énormément plu, grâce à leur courage et leur envie de vivre. En revanche, la présence de leurs familles respectives trop poussive m'a déçue, je m'attendais à avoir un peu moins les parents dans le livre. Certes, cela montre l'ampleur de leur souffrance, mais donne aussi l'impression d'être surveillé par son père et sa mère pendant sa lecture. Sinon, je sais que vous n'avez pas tous aimé la personnalité peu banale de Monsieurs Van Houten ; pour ma part, j'avoue qu'il m'a laissée bien indécise. A certains moments, il m'a touchée, un peu comme Haymitch dans Hunger games, mais à d'autres, il n'a fait que m'exaspérer.
 
J'ai trouvé la fin du livre belle, mais tellement inattendue, tellement... Frustrante. Oui, j'ai été un peu triste, mais j'ai aussi été bien déçue par la tournure qu'a pris le roman ; j'ai eu l'impression que tout était annoncé à l'avance, que les évènements s'enchainaient trop vite. Après l'arrivée du drame, je n'ai pas retrouvé d'émotions dans la plume de John Green, elle est devenue tout à coup totalement neutre. C'est peut-être une manière de dépeindre au mieux ce qu'a pu ressentir la personne concernée, mais j'ai trouvé ça froid, distant, et un peu, disons, mensonger. Pendant tout le livre, on a une pointe d'humour, de la fatalité, mais aussi de l'espoir, et là, on a comme l'impression d'enfiler les lignes mécaniquement, sans ressentir quoi que ce soit.
 
Pour ce qui est de la plume, j'en ai un peu parlé dans le paragraphe précédent, mais je tiens tout de même à dire que je l'ai trouvée touchante. Malgré le changement total entre l'avant et l'après, j'ai bien accroché au style de John Green, mélange audacieux d'humour et de mélancolie. Je regrette tout de même son manque de réalisme, quelquefois en se croirait dans une série américaine avec des phrases totalement préfabriquées, des citations qui font un peu fausses... Au beau milieu d'une conversation dite "normale", par exemple, on peut lire : Le truc avec la souffrance, c'est qu'elle exige d'être ressentie... Sincèrement, qui peut sortir ça sans paraitre totalement pathétique et mélodramatique ? Personnellement, en plus de buter sur tous les mots et de terminer ma phrase rouge comme une tomate, j'aurais l'air d'une vraie cruche...
 
Ce que j'ai tout de même trouvé dingue dans Nos étoiles contraires, c'est que, malgré le fait que le thème du roman soit le cancer, John Green l'aborde avec dignité, et, à grand renfort de blagues, il nous rend non pas tristes, mais ivres de la vie. Et ça, c'est franchement rare dans un livre comme celui-ci.
 
Bref, au final, ma lecture a été bonne, j'ai passé une excellent moment en compagnie de personnages géniaux, mais n'en attendez pas trop de Nos étoiles contraires ; si tout le monde l'a adoré, ce n'est pas forcément une révolution littéraire. Tout de même, il vaut vraiment le coup d'être lu. En plus d'être magique, il fait encore plus aimer la vie.
 
16/20
 
Livre en ma possession.

27 commentaires:

  1. Ce que j'ai vraiment aimé, comme tu le dis, c'est que ce livre n'est pas vraiment triste malgré le sujet abordé. Personnellement, ça n'avais pas été un coup de coeur mais une très bonne lecture quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quelque chose qui m'a vraiment plu, que la maladie soit abordée avec dignité et simplicité. Nos étoiles contraires dédramatise le cancer chez les jeunes, je trouve.
      Pareil pour moi :)

      Supprimer
  2. Je suis comme toi ! Enfin !
    J'ai bien aimé ce livre mais sans plus. Simple bonne lecture. La seule réussite à mes yeux c'est les personnages mais le reste, voila, ça n'a pas émeut plus que ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne lecture pour moi, avec des points négatifs tout de même, mais un manque d'originalité qui m'a poussé à me demander pourquoi beaucoup avaient eu un coup de cœur pour ce roman.

      Supprimer
  3. j'ai entendu beaucoup de bien de ce roman, il faudra vraiment que je le tente aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça vaut le coup de tenter pour e faire sa propre opinion :)

      Supprimer
  4. Coucou,
    Pour ma part, j'ai eu un coup de coeur pour ce livre, peut être que je n'avais pas lu aussi beaucoup d'avis avant de le commencer, ça aide je trouve.
    Mais les points négatifs que tu as soulevé sont vrais.
    Merci pour ton article, bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça peut aider de ne pas avoir lu de chroniques avant :) Moi, trop curieuse, dès que je tombais sur un avis je le lisais, alors ça a fait que je m'attendais à quelque chose d'encore mieux :)
      Merci beaucoup :)

      Supprimer
  5. "Ivre de vie", c'est tellement ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le terme qui correspond le plus à mon avis, je crois ^^

      Supprimer
  6. Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Ce roman est top mais ce n'est pas un coup de cœur :)

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui? Moi je ne suis pas du tout d'accord! ^^
    Ce livre a été un coup de cœur inestimable comme je n'en avais jamais encore eu. Il n'a rien de comparable...c'est purement du grand art. Alors, pour moi, si : ce livre, c'est de la grande littérature. Il n'y a qu'à voir tout ce qu'on ressent quand on le lit, et on comprend vite, je trouve. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le droit, chacun son avis ^^
      Je trouve pour ma part que ce n'était pas une merveille, une très bonne lecture certes, mais j'ai préféré beaucoup de roman qui sont bien moins connus, et qui pourtant (pour moi bien sur) "valent mieux" que Nos étoiles contraires.
      Mais tout est une histoire de goût, aussi, et je peux comprendre ton point de vue ^^

      Supprimer
  8. Ce livre est dans ma PAL... J'hésite à ma lancer avec!!!

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai toujours pas découvert ce roman mais il me tarde ! J'aimerais beaucoup le lire en VO :)

    RépondreSupprimer
  10. Coucou !Je pourrai commencer le livre demain !
    Avec toutes mes excuses ;)

    RépondreSupprimer
  11. Coucou !J'ai fais un article sur mes nouvelles acquisitions !J'ai commencé à lire "nos étoiles contraires "et en suis à la page 40 (je viens de l'acheter ;) )
    Je te préviendrai quand je publierai ma chronique :D
    A bientôt !Et merci pour cette LC :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, prends ton temps surtout ;)

      Supprimer
  12. Coucou !J'ai terminé le livre lundi et vais mettre ma chronique aujourd'hui ;)

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup pour cette belle lecture !J'ai posté mon article sur le salon du livre de Nancy ;)
    A très bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi surtout ! :D Ah, alors j'irai voir !
      Bisous ! :)

      Supprimer
  14. Alors JUSTEMENT, je voulais voir ton avis en entier, donc quand j'ai entendu dire que tu tenais un blog de chroniques, je me suis dit que tu as du en faire une sur Nos étoiles contraires :). Je me suis donc empressée d'aller voir tout ça. Je commenterai d'autres chroniques bientôt (genre celle de Hate List) ;)

    Alors je comprends tout à fait ton avis ! :) Les points négatifs que tu as énoncé son totalement vrais, moi aussi les phrases un peu trop philosophiques sortant dans un dialogue, j'ai trouvé ça parfois bizarre. Mais après pourquoi est-ce que c'est un livre que j'ai adoré...

    Ce n'est pas mon livre préféré (mon livre préféré est Hate List), mais c'est un livre qui m'a marqué. Pour la simple et bonne raison que, bien que ce ne soit pas une histoire des plus originales, que ça peut être du vu et du revu, c'est un livre qui a eu un vrai impact positif dans ma manière de voir les choses. C'est l'histoire de deux cancéreux, l'une sur le point de crever à tout moment, et de l'autre en rémission. Ils ont tous les deux touché la mort du bout du doigt (bon, soit, l'un a finit par la toucher plus que l'autre, mais dans le principe), et pourtant, ils essaient de vivre comme ils le peuvent, sans se plaindre. Ils acceptent leur cancer, parce qu'ils acceptent le fait que ce soit une partie d'eux-mêmes. Et j'ai trouvé que la manière dont John Green a amené cette idée était superbe. On ne les plaint pas (du moins pour ma part), on les admire. Comme dirait une critique sur la couverture du livre, c'est "une ode à la vie". Et c'est ça qui fait le "génie" (bien que le mot soit probablement fort, j'en conviens) du livre. C'est que c'est une histoire vraiment triste, et pourtant, tu finis pas ce livre le coeur serré, bien au contraire.

    C'est pour ça que ce livre m'a marqué, et à marqué tant d'autres je pense. C'est que John Green a réussit à raconter une histoire dramatique sans nous foutre le moral à zéro. Et bien sûr que ce n'est pas une révolution littéraire, c'est évident, mais c'est une livre qui fait du bien, et un bien fou pour ma part ! :)

    Contente d'avoir enfin lu ton avis ! :D
    Bisous !
    Adèle

    RépondreSupprimer