mardi 27 août 2013

Au travers des mots

Couverture Au travers des motsPrésentation du livre

Titre du livre : Au travers des mots
Auteur : Camille Thomas
Éditions : Lulu.com
Format : PDF
Nombre de pages : 332
 
Résumé

Toutes les adolescentes rêvent aux contes de fée. Camille, 16 ans, ne fait pas exception à la règle. Quelle jeune fille n'a en effet jamais songé au mythe du beau jeune homme au doux regard qui pose les yeux sur elle et la remarque enfin ? C'est ce qui arrive à Camille lorsqu'Alex entre dans sa vie. Son monde d'adolescente se trouve totalement chamboulé à son contact et tout est mis sens dessus dessous par l'amour qui prend vie entre ces deux là. Une passion sans limite les unît pendant plusieurs mois jusqu'à ce jour d'avril où tout bascule… 
 
Mon avis
 
Merci Camille pour ce roman inoubliable. Merci.
 
Ce livre me tentait bien, et même très bien. Quand j'ai vu que son auteur l'envoyait à quelques bloggeurs, je n'ai pas hésité, et je lui ai moi aussi demandé de m'envoyer Au travers des mots, dont je n'avais entendu que du bien. Mais je ne pouvais pas encore m'imaginer à quel point ma lecture allait être poignante, et même, j'ai envie de dire, douloureuse. Soyez attentif, car je ne pense pas de sitôt réécrire une telle chronique.
 
Avant toute chose, je tiens à signaler qu'il s'agit d'une autobiographie, c'est-à-dire que Camille Thomas raconte ce qui lui est réellement arrivé. Pour le respect de cette histoire, de son histoire, je ne vais pas faire comme d'habitude, je ne vais pas m'étendre sur les personnages, l'histoire, la plume. Je vais en revanche me pencher beaucoup plus sur les émotions que j'ai ressenties. Tout ça, parce que je pense que ce roman est un exutoire plus qu'une publication, et donc je respecte le courage de Camille de nous l'avoir dévoilé.
Le récit se sépare en trois parties, toutes aussi belles les unes que les autres. Je vais nommer ces trois blocs Avant, Pendant, et Après, car il me semble que c'est bien ce qui résume l'organisation de ce livre. Ma chronique sera donc plutôt divisée de cette manière.
 
*****
 
Avant
 
Cette première partie comporte une rencontre, un amour, des ballades, des voyages, des hôtels luxueux, des vacances... C'est la partie où Camille rencontre Alex, et cela fait des étincelles. On est totalement transporté dans leur histoire d'amour, si belle, magique et idyllique... J'ai beaucoup apprécié voyager dans différentes villes, différents lieux en compagnie des deux amoureux, de découvrir peu à peu leur vie, leur monde, leurs habitudes, et surtout de voir éclore un si bel amour que l'on pourrait croire indestructible.
 
On découvre au fur et à mesure de note lecture chaque personne qui façonne la vie de Camille, ses parents, prévenants et compréhensifs, Alex, son amour si touchant et délicat, son frère, un peu trop protecteur, ses amies de lycée, un peu immatures mais sympathiques, les amis de son frères qui vont devenir les siens, des amis comme on rêve d'avoir... C'est un cocktail détonnant de gens, de personnalités toutes plus attachantes les unes que les autres, qui nous font voyager et vivre à cent à l'heure l'aventure de l'héroïne, elle-même courageuse, touchante, bouleversante, et simple.
 
Pendant
 
C'est vrai, c'était dit avant. C'est vrai, on le savait. Mais alors comment deviner toute l'ampleur de ce drame, tous les dégâts causés, tout ce que ça allait engendrer ? Pendant, on ne pouvait vraiment pas y croire. Et pourtant, peu à peu tout prend une dimension bien plus réelle et criante de vérité à l'hôpital... Je ne veux pas trop m'étendre, mais je peux vous dire que le choc est douloureux, tragique, terrifiant, bouleversant, poignant. Et tous ces mots, il faut les penser puissance mille. J'essaie de trouver les mots justes pour décrire le plus atroce, mais c'est dur, et d'ailleurs je ne pense pas que je les trouverai un jour. En tout cas, sachez que j'ai été totalement retournée par le choc, l''annonce, le drame, par tout, en fait. C'était vrai, mais en même temps tellement irréel... On ne pouvait presque pas y croire tellement cela paraissait atroce. On ressentait les mêmes émotions que l'héroïne, et, franchement, on a tellement l'impression d'être elle que l'on sort du livre fatigué, éprouvé, les muscles endoloris et les joues imbibées de larmes. Personnellement, je n'ai jamais pleuré autant que dans ce roman. J'avais tellement l'impression d'être dans le récit, de le vivre... A la fin, j'ai vraiment sorti les mouchoirs, tellement je trempais mon ordinateur sur lequel je lisais et relisais des lignes brouillées par les pleurs...
 
Après
 
Nous assistons ensuite à la reconstruction de Camille, entre crises, pleurs, alcool, médicaments. Une reconstruction très difficile dont on ne croit pas qu'elle se remettra, et surtout une partie aussi émouvante que la deuxième, où l'on pleure pour l'héroïne et ce drame horrible. J'ai trouvé cet Après particulièrement éprouvant, car c'est tout de même la descente aux enfers d'une personne dont on se sent très proche malgré le fait qu'on ne l'ai jamais rencontrée. C'était bouleversant de voir Camille dépérir, même si au final, vous vous en doutez, elle s'en est à peu près bien sortie. Il y a une phrase dans son roman que j'ai trouvée très juste, qui dit approximativement ça : On peut aimer plusieurs fois, mais on ne connaitra qu'une seule fois le grand amour. Cette citation prend tout son sens et guide cette histoire aussi merveilleuse que terrible. C'est en quelque sorte la morale de Au travers des mots.
 
*****
 
Au final, ce roman n'a pas été un coup de cœur, ou si, mais j'ai envie de dire que c'était tellement plus fort que ce n'en était pas un. Pas non plus un coup de foudre ou de tonnerre. Je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation de laisser une part de soit en quittant un livre, mais là c'est ce qui s'est passé. J'ai laissé un bout de moi-même dans Au travers des mots, peut-être des larmes, peut-être des rires, peut-être de la mélancolie, mais quelque chose, c'est bien sur.
 
En tout cas, ma lecture, même si elle a été dure, bouleversante, poignante, a été merveilleuse. Je remercie de tout mon cœur Camille Thomas de m'avoir fait partager son histoire. Désormais, je pense que ce petit bout de moi que j'ai laissé dans le roman a été remplacé par de nouvelles idées et une nouvelle vision de la vie. Merci, Camille, merci beaucoup.
 
Enfin, bref, il faut bien que je m'arrête un jour, mais j'ai l'impression de ne pas avoir dit le quart des choses que je voulais vous faire passer dans ma chronique. Il reste tellement de points à explorer, tellement de facettes de l'humain à déceler... Camille a vécu le pire, l'impossible, une perte énorme qui laisse un grand creux. Son récit empreint de tristesse, de douleur et de mélancolie est totalement bouleversant. Lisez-le, c'est tout ce que je vous demande.
 
Et je suis la "Philosophie Marinette" en ne mettant pas de note à ce roman. Je pense en effet que ce récit appartient à l'auteur, il appartient à son passé et à ce qu'elle est, et je n'ai donc pas à le juger.
 
Le blog de l'auteur, où tout a commencé : http://autraversdesmots.unblog.fr/

17 commentaires:

  1. En lisant ta chronique, j'ai eu le corps parcouru de frissons et j'ai senti des larmes dans mes yeux. Tu m'as fait replonger au cœur de cette histoire qui m'a tant bouleversé. Je suis d'accord avec toi sur absolument tous les points de ta chronique, j'ai ressenti comme toi, j'ai vécu cette lecture comme toi. Et tout comme toi, jamais je n'avais autant pleuré pour un livre, et ça ne s'arrêtait pas.
    Enfin, tout ça pour dire que tu as entièrement raison. Et ce livre est un véritable coup de cœur au niveau de ce qu'il m'a apporté.
    (On cogite beaucoup à la fin de cette lecture, c'est assez impressionnant comme c'est marquant une histoire telle que celle-ci. C'est surtout le fait de se dire que c'est réellement arrivé qui rend le livre plus bouleversant qu'il ne l'est déjà)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est totalement en accord sur nos ressentis, et c'est ce que je trouve merveilleux, qu'un roman si fort pour l'une le soit aussi pour l'autre. Les émotions de ce récit sont universelles, car personne, personne au monde ne peut lire un tel texte sans en pleurer des torrents de larmes.
      Coup de cœur, oui, mais je trouve le mot tellement faible par rapport à ce que j'ai ressenti que j'ai envie de dire magie. Ce livre est magique, de part la douleur qui en est empreint et sa tristesse aussi.
      Et c'est vrai que l'histoire est vraiment marquante. Se dire que c'est vrai fait qu'on ne peut pas se rassurer, se raccrocher à la fiction pour oublier noter douleur et notre peine.

      Supprimer
  2. Rien qu'en lisant ta chronique, j'en ai de nouveau les larmes aux yeux. C'est rare qu'un livre me fasse autant d'effet, que (comme toi) je pleure autant en le lisant, et j'ai eu du mal à m'en remettre...

    Merci pour la "Philosophie Marinette" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareillement, j'ai eu du mal à en sortir et à après retrouver mon équilibre. Même si bien sur ça a été mieux après, c'est vraiment rare un livre qui fait cet effet, et je remercie vraiment l'auteur pour ça.

      Pas de quoi :)

      Supprimer
  3. Ce livre à l'air vraiment bien...:D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que bien, bouleversant, plus que bouleversant, poignant, plus que poignant, renversant, plus que renversant... En fait, je crois que la langue française ne comporte pas assez de mots pour décrire ce que j'ai ressenti.

      Supprimer
  4. Waouh....tu me donnes très envie de découvrir cette histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis ce livre, cette histoire poignante dont tu ne sortiras pas indemne, c'est sur. Lis-le, c'est tellement beau...

      Supprimer
    2. Je suis en train de le lire il me reste une trentaine de pages. Je crois que je n'ai jamais autant pleuré pour un livre. ça va être tellement dur d'écrire ma chronique. Je suis bouleversé...Et tu as raison pour la citation de mon blog, elle s'adapte vraiment à ce livre...

      Supprimer
  5. Whaou... Tu me donnes encore plus envie de le lire ! Il a l'air tellement bouleversant... :(
    Tu l'as reçu comment en format PDF ? Sur ordinateur ? (:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment magnifique, à lire.
      Oui, comme je n'ai pas de liseuse, je l'ai lu sur mon ordinateur... A la fin, j'avais les yeux carrés X) Mais ça se fait bien ! :)

      Supprimer
    2. D'accord, je vais voir pour le lire alors vu que je n'ai pas de liseuse non plus x)
      Tu lui as demandé où ? ^^

      Supprimer
    3. On est nulles X)
      Par la page "Contact" de son blog ! Il y a l'adresse du blog juste sous ma chronique ;)

      Supprimer
    4. Je compte bien rétablir la chose en demandant une liseuse pour Noël XD
      Je vais la contacter alors, merci ;)

      Supprimer
    5. Ah oui ? :) Moi j'y ai pensé, mais sincèrement ça me rebute, j'ai trop peur de perdre le contact du livre. Déjà que l'idée de lire un livre sur mon ordinateur ne m'enchantait guère, j'imagine pas avec la liseuse... Mais je pense que bientôt le prix me fera changer d'avis ;) Et puis, j'ai déjà quelques petites idées pour Noël...

      Supprimer
  6. Voici un livre que j'ai très envie de lire ! Dès que je mets la main dessus, je n'hésiterai pas à l'acquérir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu n'arrives pas à mettre la main dessus, commande-le, il le vaut bien ! :)

      Supprimer