dimanche 23 juin 2013

La fille seule dans le vestiaire des garçons

Présentation du livre

Titre du livre : La fille seule dans le vestiaire des garçons
Auteur : Hubert Ben Kemoun
Éditions : Flammarion
Format : Grand format
Nombre de pages : 218
 
Résumé

Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons. Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer. Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes...


Mon avis

J'avais vraiment hâte de lire ce roman, puisque plusieurs avis le qualifiant de poignant, bouleversant, magnifique. Je peux dire qu'à l'arrivée, je suis vraiment, vraiment très déçue. Rien ne m'a plu, ou presque. Ça aurait pu être le livre de l'année, un coup de cœur immense, si seulement l'auteur nous avait fait le plaisir de charger sa plume d'émotions, de nous accorder une héroïne attachante et une histoire poignante. Parce que là, on descend vraiment très bas...

Tout d'abord, l'histoire. Une adolescente qui se fait tromper puis harceler par un trio de garçons semant la terreur au collège. Une bonne base, qui laisse présager un bon livre. Au final, je dois avouer que j'ai trouvé le récit mal conduit, mal orienté, et ce jusqu'au bout du roman. Ça partait dans tous les sens, on passait du coq à l'âne sans prévenir, et, surtout, différents thèmes intéressants séparément étaient abordés, que dis-je !, survolés, en même temps. Trop d'histoires à la fois pour bien tenir la barre, trop de récits menés en même temps qui au final forment un cafouillis immense dont il est difficile de se dépêtrer. 
Rien n'est réaliste, tout est survolé, bâclé, même. Une blague tellement le fait que ce soit de la fiction soit appuyé.

Parlons maintenant des personnages...
Marion, l'héroïne, m'a grandement exaspéré. Puérile, peu réfléchie, et très naïve, elle prend toujours les mauvaises décisions, les mauvais choix. Une fois, ça passe, deux fois, ça lasse, et trois fois... Ça casse. Je n'ai plus pu la supporter. Elle essayait de faire son intéressante et après se plaignait que tout retombe sur elle ! Je n'ai vraiment pas compris le choix de l'auteur vis-à-vis de ce personnage. Vraiment pas...
En revanche, son frère, Barnabé, était adorable :) Il me faisait légèrement penser au mien, si vous voyez le genre de moulin à paroles que c'est... Par contre, j'ai trouvé qu'il faisait bien plus mature que son âge ; c'était même trop peu réaliste pour être vrai. Il était très perspicace, intelligent, doué, presque plus que ça sœur, mais le problème, c'est qu'il avait sept ans... Et sa sœur treize, il me semble.

J'ai trouvé que le cloisonnement entre différences de caractère chez les personnages était trop fort : on avait vraiment deux camps bien distincts, les gentils, et les méchants. Pas d'intermédiaire, pas d'entre deux, que ce lassant, banal duo...

Je n'ai pas non plus apprécié la fin de l'histoire. Happy end et trop peu originale. On y retrouve les gentils et les méchants bien séparés, ces deux classes indissociables chez les dessins animés Disney, mais, problème, nous ne sommes pas dans La belle au bois dormant ni dans Blanche Neige... Nous sommes dans un roman adolescents qui mériterait vraiment d'être plus travaillé.

Le thème de la musique est abordé, ce que j'ai trouvé très bien. Ça ne rattrapait malheureusement pas l'ensemble du roman mais m'a permis de trouver un intérêt à certains passages. Ouf. J'ai juste trouvé qu'il aurait mérité d'être plus creusé, car c'est quand même le seul point positif du livre, d'après moi. Aussi, le fait que les musiciens viennent spontanément vers Marion m'a paru trop peu réaliste, accentuant ma réelle impression d'être dans de la fiction enfantine, où tout est survolé.

Bref, un roman qui m'a, pour tout dire, énormément déçue. Je m'attendais à beaucoup mieux, et de ce fait je ne le conseille pas. Aucune émotion, aucune histoire qui tient la route, et, surtout, un gros manque de réalisme dans le récit. Une fiction qui fait l'effet d'une blague tellement l'ensemble est mal agencé.

8/20

Livre emprunté.

6 commentaires:

  1. Bon ben, un livre de moins à lire ^^

    RépondreSupprimer
  2. Mince, c'est bien dommage, je pense quand même le lire si l'occasion se présente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... Peut-être que tu aimeras, contrairement à moi, mais ne fonde pas trop d'espoir dedans non plus.

      Supprimer
  3. Je n'en ai pas du tout entendu parlé ... C'est vraiment dommage quand une lecture est une vraie déception, surtout quand on attend autant .... Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai été très, très déçue, et j'en attendais énormément pourtant...

      Supprimer