dimanche 24 mars 2013

La place

Présentation du livre

Titre du livre : La place
Auteur : Annie Ernaux
Éditions : Gallimard
Format : Poche
Nombre de pages : 114

Résumé

Il n'est jamais entré dans un musée, il ne lisait que Paris-Normandie et se servait toujours de son Opinel pour manger. Ouvrier devenu petit commerçant, il espérait que sa fille, grâce aux études, serait mieux que lui.
Cette fille, Annie Ernaux, refuse l'oubli des origines. Elle retrace la vie et la mort de celui qui avait conquis sa petite "place au soleil". Et dévoile aussi la distance, douloureuse, survenue entre elle, étudiante, et ce père aimé qui lui disait : "Les livres, la musique, c'est bon pour toi. Moi, je n'en ai pas besoin pour vivre."
Ce récit dépouillé possède une dimension universelle.

Mon avis

Autant vous prévenir tout de suite, je ne vais pas avoir grand chose à vous dire sur ce petit roman qu'est La place. Lu dans le cadre de la séquence sur l'autobiographie en français, j'ai bien aimé cet ouvrage, court, mais agréable à lire. Il n'était pas sensationnel, mais j'ai passé un bon moment en sa compagnie.

Annie Ernaux nous décrit ici la vie de son père, bien sur liée à la sienne, des origines jusqu'à la mort. Cela commence brusquement, le décès d'un proche, les préparatifs de l'enterrement. Pendant cette période de deuil qu'a traversé Annie Ernaux, je n'ai perçu aucune émotions, pas de tristesse, pas de joie non plus... Rien. Cela annonçait l'un des principaux points faibles de La place : un récit totalement neutre, dépourvu de rires et de larmes. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était gênant, mais dommage, oui. Je pense que ce roman aurait pu vraiment me plaire, jusqu'à peut être devenir un (presque) coup de cœur.

Le roman a gardé un rythme semblable jusqu'à la fin, un peu lent, juste bien pour apprécier. J'ai aimé le fait que l'auteur prenne son temps et nous laisse savourer au lieu de nous presser, car, dans un roman bref comme ça, il faut savoir laisser le lecteur se poser un peu.

Annie Ernaux m'a beaucoup plu, car elle interpellait le lecteur. A quelques passages, on avait des informations complémentaires, données pendant l'écriture du roman. Quelques informations sur le temps d'écriture - et aussi la difficulté de laisser sa plume divaguer - que j'ai bien apprécié, car, un roman, ne l'oublions pas, c’est d'abord un auteur.

Je m'attendais à ce que le personnage d'Annie soit plus présent, mais c'est en fait un livre totalement dédié à la vie de son père, où elle passe juste. A la fin, quand elle va fonder sa propre vie, on l'a suit, mais tout est encore basé sur ces parents. Cela ne m'a pas gênée, étant donné que la vie d'ouvrier et de commerçant de son père a su me captiver.

Bref, un roman qui prend son temps, si la vie d'un travailleur méritant, mais pas toujours récompensé. Se lisant vite et bien, je le conseille !

15/20

Livre en ma possession.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire