mardi 29 janvier 2013

L'épouvanteur - Tome 9 : Grimalkin et l'épouvanteur

Présentation du livre

Série : L'épouvanteur
Titre du livre : Grimalkin et l'épouvanteur
Tome : 9
Auteur : Joseph Delaney
Éditions : Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 310

Résumé

"- Regarde, tu saignes ! La mort guette. Le douleur est terrible. Ton ennemi s'avance, prêt à prendre ta vie. Est-ce la fin ? Es-tu vaincue ? Non ! Le combat ne fait que commencer. Crois-moi, je sais de quoi je parle. Je suis Grimalkin."

Détruire le Malin, c'est le but que s'est fixé Grimalkin, pour venger le meurtre de son fils. Après avoir aidé Thomas Ward et l'Epouvanteur à entraver le démon, en Irlande, elle a regagné le comté. Elle doit à tout prix conserver, enfermée dans un sac, la tête coupée du Malin afin de garder sous contrôle son esprit maléfique. Grimalkin, tueuse du camp Malkin, est puissante, et son seul nom suffit à inspirer la crainte. Mais les serviteurs de l'obscur sont à ses trousses. Ils emploieront tous les moyens pour lui reprendre son horrible et précieux fardeau.

Mon avis

J'ai passé un excellent moment avec ce roman. Ce n'est pas le meilleur de la série, et il ne me restera pas indéfiniment en tête dans les moindres détails, mais j'ai eu du plaisir à le lire.

Dans ce nouveau tome, Grimalkin est la narratrice. Comme c'est mon personnage préféré, j'ai tout de suite accroché à sa manière de penser et à ce qu'elle faisait ! Par contre, je trouve qu'au début, Joseph Delaney aurait du enlever quelques "Je suis imbattable, je suis forte, je suis la meilleure, je suis la plus douée, je suis, je suis, je suis", car cela devenait énervant à la fin. Grimalkin, quoique très sûre d'elle, a sa modestie !
Une très bonne idée de la part de l'auteur, qui renouvelle et rafraichit la série ! Très intéressant !

Un nouveau personnage apparait : Thorne. C'est en fait l'apprentie secrète de Grimalkin. J'ai tout de suite été touchée par sa détermination et son passé difficile. Ayant perdu ses parents, elle se retrouve seule et orpheline à devoir se défendre et se débrouiller dans un monde plein de dangers. Cela forge son caractère sensible et quelquefois un peu sans gène, il faut le dire :) Après avoir fait ses preuves auprès de la sorcière tueuse Grimalkin, elle s'exerce et devient de plus en plus forte, jusqu'à presque égaler sa maîtresse, même si elle a encore des choses à améliorer ! 
J'ai aimé sa manière de s'exprimer et d'agir. De plus, ses questions emplies de curiosité amènent Grimalkin à se confier et à dévoiler, peu à peu, quelques parcelles de son passé tumultueux. Super ! 
Grimalkin et Thorne entretiennent un peu le même rapport que l'Epouvanteur et Tom, ce qui m'a bien plu :) Ça apportait un peu de féminisme à un univers très masculin entre les mages, les épouvanteurs, et le Malin !

La quête des deux sorcières est de préserver la tête du Malin pour empêcher que les serviteurs de l'obscur la relient au corps de leur maître, et donc que le Diable devienne le maître du monde.
Pour tuer Grimalkin et de ce fait récupérer la tête si désirée, les serviteurs du Malin ont créé un nouveau monstre surpuissant, j'ai même envie de dire imbattable : le kretch. Grimalkin va devoir découvrir ses failles afin d'en venir à bout.
J'ai bien aimé l'idée et le concept de cette nouvelle bête monstrueuse, mais j'ai trouvé malheureusement qu'elle n'était pas assez terrifiante. J'aurais aimé le craindre et avoir peur pour la vie de mes sorcières préférées lors des combats ! Je n'ai rien ressenti de tout cela, dommage.

J'ai trouvé que, dans ce tome, l'auteur avait assez mal dosé certains éléments : l'action prend le dessus sur le suspense qui faisait pourtant tout l'univers de L'épouvanteur... Un mauvais point. J'espère qu'il sera rectifié dans le dixième tome !

Énorme coup dur et tristesse pour moi lors du chapitre 20. Je ne m'y attendais pas du tout, mais alors pas du tout du tout. J'avais les larmes aux yeux tellement ce qui s'est passé était horrible... Vraiment trop horrible...
Et d'autant plus horrible que les conséquences en sont désastreuses.
Donc un coup de maître pour Joseph Delaney, qui a su allier surprise et tristesse lors de ce magnifique chapitre.

Le combat final était beaucoup trop simple et rapide. Je pense qu'ici l'auteur a choisi la solution de facilité en utilisant de petites phrases courtes, ce qui est dommage, car l'ultime combat aurait pu être largement plus spectaculaire ! Des revirements de situations, des peurs, des surprises, des émotions ! Mais là, on a eu le droit à de petites phrases pertinentes qui faisaient leur boulot, mais juste le minimum... Bouaif. 

Bref, un très bon tome frôlant le génial, une série qui ne s'épuise pas, et qui au contraire se renouvelle... Presque que du bon ! Je le conseille vivement ;)

18/20

Livre en ma possession.

4 commentaires:

  1. Je ne lis pas ta chronique car je suis en plein dans le tome 7 ;-)
    Mais c'est cool si l'auteur arrive encore à se renouveler au neuvième tome =) Je me plonge toujours dans cette saga avec beaucoup de plaisir... et un peu de peur aussi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evite, oui ;)
      Effectivement, la série de s'essouffle pas et se renouvelle à chaque tome ! Ca m'impressionne à chaque fois, Delaney a vraiment un don !!

      Supprimer
  2. Et voilà, j'ai fini ce neuvième tome !!!!
    Il est vraiment à la limite du coup de cœur. Le seul point négatif, c'est que l'Epouvanteur et Tom m'a beaucoup manqué...
    J'ai également beaucoup aimé Thorne.
    Et comme pour toi le chapitre 20 a été assez difficile...

    RépondreSupprimer
  3. j'ai dévorée tous le livres et ils étaient fantastiques!!! Si seulement cela pouvait continuer... ;{

    RépondreSupprimer