jeudi 27 décembre 2012

Oksa Pollock - Tome 1 : L'Inespérée

Présentation du livre
 
Série : Oksa Pollock
Titre du livre : L'Inespérée
Tome : 1
Auteur : Anna Plichota et Cendrine Wolf
Éditions : XO Éditions
Format : Grand format
Nombre de pages : 486

Résumé

Oksa Pollock, treize ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé… 
Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent… 
Elle qui a toujours rêvé d’être une ninja, voilà qu’elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d’en parler. 
Mais ce n’est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l’excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d’Édéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d’y retourner. 
Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l’aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l’accomplissement de son stupéfiant destin.

Attention, ce livre est magique. Quand on fait la connaissance d’Oksa, on ne peut plus se passer d’elle, de la formidable famille Pollock et de ses créatures extravagantes… 

L’histoire de ce livre est aussi extraordinaire que son contenu. À l’origine auto-éditées, les aventures d’Oksa Pollock imaginées par Anne Plichota et Cendrine Wolf ont suscité l’adhésion immédiate des jeunes lecteurs qui se sont transmis leur enthousiasme, faisant peu à peu de cette série exceptionnelle un succès jamais vu. La Pollockmania ne fait que commencer…

Mon avis

Alors, alors... Je pense qu'aujourd'hui va être un de ces jours où je passe plus de vingt minutes à écrire mon article... Parce que, sur Oksa Pollock, il y en a, des choses à dire !
Commençons.

Je n'ai pas particulièrement accroché à ce premier tome de Oksa Pollock. En fait, j'ai moyennement apprécié, un "moyen" tirant sur le "pas mal". Il y avait de bonnes choses, comme de mauvaises.  
Je vais commencer par les mauvaises, pour terminer sur une note positive :)

Le style d'écriture était, à mon goût, assez mauvais. Un discours direct trop enfantin se mêlait à des descriptions trop lourdes, trop longues, et à des passages narratifs au vocabulaire élevé. Les dialogues contrastaient énormément avec le reste du texte, ce qui faisait qu'il n'y avait pas d'harmonie dans le récit, que ce n'était pas du tout homogène...
Un petit exemple tiré de la page 335 :
"Elle est trop forte, ça se voit tout de suite ! Et celle-là, toute frêle ? demanda Oksa en s'approchant d'une plante aux longues tiges fines au bout desquelles de graciles fleurs mauves s'épanouissaient."
On peut voir que ce que dit Oksa n'est pas du tout en accord avec la suite.
Aussi, on tourne toujours sur le même vocabulaire, comme "tu m'étonnes", "hallucinant", "dément", "glousser", "dingue", ou "ultra", si bien que quelquefois, j'avais l'impression de déjà avoir lu les répliques ! 

Le roman est un peu trop rapide à commencer. Peut être aurait il été préférable qu'Oksa découvre sa véritable identité peu à peu, et part elle même, au lieu d'un gros bloc de paroles ?
Au contraire, je trouve que certains passages ont été trop longs. J'attendais, j'attendais, et rien ne se passait. J'aurais aimé moins de blabla, et plus d'action !

Quelquefois, les titres des chapitres dévoilaient trop ce qui allait se passer... Dommage pour le suspense. C'est bien de mettre des titre, mais attention à ce qu'ils ne soient pas trop informatifs !

Pendant toute ma lecture, j'ai eu l'impression que les deux auteurs étaient dans la quête de la personnalité de leurs personnages. Un coup Oksa était rebelle, un coup elle allait pleurer dans les bras de ses parents... Un coup Gus était très heureux de la réussite de son amie, un coup il en était jaloux... Bof bof. A développer dans les prochains tomes.

De plus, il y avait des changements trop brusques d'émotions. Un coup Oksa est très triste, et la seconde d'après elle se met à rire ! Un coup Gus est malheureux, en trois lignes son amie le console, et le voilà radieux comme jamais !
Il y avait trop de créatures, trop de personnages, trop d'armes... Je m'y perdais !! Contrairement à Oksa, je n'ai pas une mémoire infaillible, moi ! 

La couverture est - désolée de ce mot - plus que horrible. Je déteste le graphisme. Oksa me fait penser à une petite fille faisant un gros caprice alors que je crois qu'elle a été dessinée pour qu'on pense à une Oksa courageuse et déterminée. Raté pour moi ! Franchement, je n'aime pas du tout du tout du tout...

Je ne sais pas si c'est un point négatif ou positif... C'est plutôt neutre... Mais j'ai trouvé quelques ressemblances avec Tara Duncan :)

Je crois que j'ai fini de me défouler sur ce qui m'a déplu :) Passons aux personnages !

Je n'ai pas trop aimé Oksa. Elle était je pense trop immature, encore dans l'enfance. Sa personnalité était d'après moi sans originalité, sans grand intérêt. De plus, vis-à-vis de Gus, elle était très égoïste... Je n'ai pas pu m'attacher à elle. 
Lui donner deux ou trois ans de plus aurait été bénéfique ! Cela aurait en plus ouvert la porte à d'autres aventures, comme une histoire d'amour par exemple (rien de tel qu'un soupçon d'amour pour pimenter une histoire !). Mais je pense qu'elle va grandir dans les autres tomes, donc je ne dis rien :)
Gus, l'ami de notre héroïne, était sympathique, bien que sans gros intérêt. Pour moi, c'était un peu le pot de fleur qui décorait le roman.
Tugdual, le Sauve-qui-peut sombre et mystérieux, a été la plus belle réussite de Cendrine Wolf et Anna Plichota !!! MAGNIFIQUE, BRAVO !!! Je me demande même si le livre n'aurait pas plutôt du être basé sur lui X) Il avait, contrairement aux autres, une vraie personnalité, bien à lui. Et, à mon avis, c'était lui qui donnait les meilleures leçons de sagesse et de morale à Oksa. Dommage qu'il n'apparaisse seulement que six ou sept fois... Vraiment, c'est un personnage à exploiter !

Vous devez vous demander pourquoi j'ai moyennement apprécié Oksa Pollock après tous ces points négatifs... J'aurais certainement plutôt du la détester ! Mais, je ne sais pas, il y avait un petit soupçon de magie qui a fait que je ne hais pas totalement ce roman...

Bref, un livre qui n'a pas été à la hauteur pour moi ! Bon, mais avec de gros points négatifs aussi... Si je lis les tomes suivants, ce sera seulement pour les beaux yeux de Tugdual ;)

14/20

Livre emprunté. 

Livre faisant partie du Challenge inversé avec Mathilde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire